Tout savoir sur les conservateurs cosmétiques

Conservateurs cosmétiques : pourquoi sont-ils dans nos produits ?

Temps de lecture : 5 mns | Partager : LinkedIn Par email

Face aux réticences des consommateurs liées à l’utilisation de conservateurs de synthèse dans les produits cosmétiques, la tendance des soins de la peau mis sur le marché est à la formulation minimaliste.
Les professionnels de l’industrie cosmétique rivalisent de stratagèmes pour développer des produits cosmétiques dénués de certains ingrédients dont les conservateurs. Mais la substitution de certains conservateurs n’est pas la plus simple.
A quoi servent ces conservateurs cosmétiques ? Quel rôle jouent-ils dans les produits cosmétiques ? Sont-ils essentiels ?

Qu’est-ce qu’un conservateur cosmétique ?

Les conservateurs cosmétiques, aussi nommés agents conservateurs, sont des substances, exclusivement ou principalement, destinées à empêcher le développement de micro-organismes dans le produit cosmétique, selon le règlement cosmétique européen : 1223/2009/EC. 

La vulgarisation du terme “conservateur cosmétique” amène les professionnels de l’industrie à distinguer :

  • le conservateur, d’après les définitions qu’en font les réglementations des zones de distribution. Il fait aussi état des listes positives d’ingrédients autorisés pour empêcher le développement de micro-organismes dans le produit cosmétique.
  • et le conservateur au sens plus large et démocratisé. Il fait état de la définition scientifique “agent antimicrobien. »

Il en découle alors deux notions de conservateurs :

  1. L’une dite “conservateurs listés” : ceux autorisés, et listés en annexe, par les règlements cosmétiques en vigueur.
  2. L’autre dite “conservateurs non listés” : agents anti-microbiens, substances aidant à la conservation.

Aux fins de cet article, nous utiliserons le terme de « conservateurs cosmétiques » regroupant ces deux notions.

Regardons maintenant de plus près l’utilité de ces conservateurs dans les produits cosmétiques. 

Tout savoir sur les conservateurs cosmétiques
“A quoi servent les conservateurs cosmétiques ?”

A quoi servent les conservateurs cosmétiques dans les produits ?

Les conservateurs cosmétiques jouent un rôle essentiel dans la conservation d’un produit de beauté dont :

  • éviter le risque de contamination due à la prolifération microbienne (bactéries, levures et moisissures). Notons que ces micro-organismes se développent dès qu’un produit (cosmétique ou non) contient de l’eau.
  • conserver la formule cosmétique dans sa forme initiale (état, couleur, odeur)
  • maintenir sa conservation dans la durée, car sans conservateur cosmétique, la durée de vie du produit serait limitée à quelques jours voire quelques heures. 

Cosmebio précise même que la mission des conservateurs cosmétiques est “d’empêcher le développement de micro-organismes – comme les bactéries ou champignons – dans les produits cosmétiques” pour éviter la contamination de la peau. Des microbes qui sont souvent “à l’origine d’infections et d’irritations” cutanées, souligne la Febea.

Le règlement en vigueur (n°1223/2009 du Parlement Européen) exige que “tout cosmétique soit capable de se protéger d’une contamination microbienne externe”.
Cela implique l’utilisation de conservateurs listés, préalablement testés et approuvés, dans le cas de conditions et pourcentages d’utilisation précisés.  

Selon leurs propriétés, les conservateurs cosmétiques agissent comme des conservateurs antibactériens et/ou antifongiques pour neutraliser le développement de micro-organismes.

Tout savoir sur les conservateurs cosmétiques
“Pourquoi ajouter des conservateurs cosmétiques dans les produits ?”

Pourquoi ajouter des conservateurs dans les produits cosmétiques ? 

Nous distinguons deux raisons évidentes en réponse à cette question :

  1. Pour protéger le consommateur de risques microbiologiques :
    Certains micro-organismes, parfois liés à une contamination intrinsèque du produit cosmétique durant la durée d’utilisation, peuvent en effet être pathogènes. Ils préservent efficacement les préparations contenant une phase aqueuse (crèmes, lotions, gels, produits moussants…) des développements microbiens. Parmi les plus connus et risqués : le Staphylocoque doré (nom latin : Staphylococcus aureus)
     
  2. Pour maintenir la qualité et les propriétés du soin cosmétique :
    Les conservateurs permettent de conserver le produit dans la durée sans avoir à le mettre au réfrigérateur après ouverture. Notons que les micro-organismes peuvent aussi altérer l’aspect du produit (moisissures, changement de couleur et/ou d’odeur, etc.).

Toutefois, certains soins de la peau, considérés comme à faible risque (selon la norme ISO 29621), peuvent être exemptés de l’ajout de conservateurs. Exemples notamment avec les soins type huiles, ou ceux dont la teneur en alcool est supérieure à 20% ou à pH extrême.

Dans tous les cas, l’efficacité des conservateurs produits est obligatoirement testée.

 

Comment garantir la sûreté des conservateurs cosmétiques dans les produits ?

En Europe, pour garantir la sûreté des conservateurs produits, la réglementation cosmétique exige leur contrôle microbiologique en sortie de production lors des contrôles qualité libératoires. Elle impose également aux professionnels de vérifier, lors du développement produit, l’efficacité des conservateurs utilisés, avec un test nommé « Challenge Test ». 

S’ajoute à ce “Challenge Test”, l’évaluation d’un toxicologue qui permet d’apprécier la sécurité globale du produit cosmétique fini, par l’étude de l’ensemble des tests requis en vue de la mise sur le marché du produit.

Pour aller plus loin dans la sécurisation et la fiabilité du soin de peau, le façonnier cosmétique, ALPOL Cosmétique, expérimente, dans les règles de l’art, des systèmes conservateurs produits efficaces et tolérés, tout en adoptant une vigilance sur les éventuelles polémiques associées.

Leurs équipes, en lien étroit avec le département Réglementation et celui de la Recherche & Développement, ont mis en place depuis 2014 un groupe de travail dédié aux conservateurs cosmétiques des produits pour :

  • s’assurer de fournir une veille technique et réglementaire à jour afin d’optimiser la conservation produit de manière efficace, tout en visant à renforcer la sécurité produit pour le consommateur 
  • répondre aux interrogations éventuelles de leurs clients
  • formuler des solutions en s’adaptant aux situations et contraintes de chacun, si besoin avec une sélection spécifique 
  • proposer des solutions techniques autorisées, validées par un toxicologue externe et diversifiées en conservation selon les galéniques et les contraintes de pays de distribution, de coûts et de cible de population 
  • mettre au point des associations sur lesquelles ALPOL Cosmétique peut s’appuyer en vue de faciliter la création d’un produit cosmétique et donc optimiser son temps de développement.

Vous souhaitez en savoir davantage sur les optimisations durables en matière de systèmes de conservation produit, ou de réglementation cosmétique ? Contactez nos experts.