Packagings cosmétiques : quelles sont les tendances ?

Partager : LinkedIn Par email

Face à l’urgence écologique et à une pression accrue sur les ressources, l’industrie cosmétique s’active sur la réduction de l’impact environnemental de ses produits. Et cela passe par ses emballages qui représentent une part non négligeable de l’empreinte environnementale totale des produits cosmétiques. Quelles tendances de packagings cosmétiques se profilent ? ALPOL Cosmétique les décrypte.

Quelles sont les tendances d’emballages produits cosmétiques ?

Dans les tendances actuelles, on voit émerger très nettement un comportement éthique du consommateur. Le besoin de consommer des produits plus propres, liés au mouvement de la Clean Beauty ou beauté propre, éco-responsables et respectueux de l’environnement devient un pré-requis dans les nouveaux modes de consommation.

Les consommateurs sont en demande d’un changement global du produit cosmétique. Les marques se positionnent, elles font évoluer leurs formulations et packagings cosmétiques, et créent une nouvelle expérience consommateur.

Exit les packagings cosmétiques qui finissent à la poubelle : place aux emballages produits innovants, recyclables, biosourcés voire multi-usages.

Quelles sont les solutions de packagings cosmétiques ?

Outre la praticité de l’emballage de produits cosmétiques, son hygiène, sa préservation du produit, son étanchéité, et sa transportabilité, aujourd’hui, et plus que jamais, l’éco-responsabilité est un facteur incontournable à intégrer lors de sa conception.

Cette éco-responsabilité se traduit dans le cycle complet de vie de l’emballage produit : de sa production, c’est-à-dire du choix et du nombre de matériaux le composant, à la production des déchets qu’il induit post-utilisation par le consommateur.

Et si la tendance aux packagings cosmétiques recyclés ou biosourcés se développe, il n’en reste pas moins que ces emballages servent aussi à retranscrire de manière visuelle le positionnement marketing et les valeurs de la marque.

Exemple : les produits cosmétiques naturels appellent forcément à un packaging respectueux de l’environnement. Ils reflétent les valeurs et engagements éco-responsables portés par la marque.

Pour des emballages produits éco-responsables, il existe plusieurs solutions :

  1. les matériaux recyclés et recyclables
  2. les matériaux biosourcés
  3. l’allégement en poids du packaging
  4. le packaging et son éco-recharge

1. Matériaux recyclés et recyclables

La fabrication d’emballages produits cosmétiques conçus à partir de matériaux recyclés est l’une des solutions les plus utilisées à ce jour. Un matériau recyclé s’applique à tous types de packagings cosmétiques : flacons, pompes, tubes, pots, cartons.

Cependant, la fabrication globale, ou en partie, du packaging cosmétique réalisée à partir de plastique recyclé (appelé PCR : post-consumer recycle) peut présenter un désavantage esthétique lorsque qu’une marque vise le design d’un packaging parfaitement translucide ou blanc.

Pourquoi ? Car le plastique recyclé, qui présente naturellement une couleur légèrement grisâtre, ne peut être maîtrisé et résulte en  :

  • la présence visuelle d’un voile légèrement gris (varie en intensité selon les fabricants et modes de fabrication) sur les packagings transparents ;
  • la présence de minuscules taches grises (“points” ou “filaments” de la matière plastique recyclée présente dans le mélange de matériau vierge recyclé) sur les packaging opaques.

La solution pour avoir un résultat invisible à l’oeil nu : colorer le packaging cosmétique, notamment lorsque la formule conditionnée est translucide.

Autre alternative, majoritairement utilisée par les marques proposant des produits conditionnés en tubes, c’est la fabrication d’un packaging cosmétique conçu dans un matériau unique.

Exemple : un tube composé d’un corps et d’un bouchon peut être fabriqué à partir d’un même et unique matériau. Sa recyclabilité en est alors simplifiée.

Une nouvelle génération de packagings cosmétiques innovants a vu le jour au premier semestre 2020 : le tube composé partiellement de carton.

Fruit de recherches menées par L’Oréal et Albéa, et commercialisé chez La Roche Posay pour un produit de leur gamme solaire Anthelios et plus récemment pour le Baume AP+ M de la gamme Lipikar, le tube composé de carton permet d’économiser jusqu’à 45% de plastique par tube.

Les grandes tendances de packagings cosmétiques !
Produits conditionnés en “éco-tube” – La Roche Posay

2. Matériaux biosourcés

Issus de sources renouvelables (végétale, etc.), les matériaux biosourcés, et notamment la matière végétale, ont fait une belle entrée en matière sur le marché du packaging !

Avec ses différentes compositions possibles, la matière végétale est très prisée sur le créneau des packagings cosmétiques, notamment pour le matériau polyéthylène, alors appelé plastique biosourcé. En effet, la matière végétale biosourcée, issue de la canne à sucre, peut y être présente jusqu’à 100% ou en mix dans la matière plastique.

Une autre source renouvelable se retrouve dans ce domaine : le bois, et notamment l’épicéa. Il est présent dans les tubes sous forme de fines particules de sciure. Sensible au toucher, le tube contenant de l’épicéa présente une surface légèrement rugueuse. Cette alliance d’écorce se fait dans du plastique vierge issu de la canne à sucre pour assurer un packaging à haute teneur en matière biosourcée.

3. Allègement du poids des packagings cosmétiques

Le poids de l’emballage produit a été repensé de manière globale afin de produire plus de produits avec moins de matière, et d’optimiser le transport. Un packaging cosmétique moins lourd permettra d’améliorer son bilan CO2 relatif au transport / produit. C’est une solution écologique et économique.

Les allègements de packagings produits proposent :

  • des parois plus fines, notamment sur les produits en tubes ;
  • des capsules de tubes moins larges, moins hautes, quelquefois associées l’une à l’autre.
Les grandes tendances de packagings cosmétiques !
Tubes allégés en poids – Albéa

4. Les emballages produits cosmétiques et leur éco-recharge

Depuis plusieurs années, l’éco-recharge s’est imposée sur le secteur de l’hygiène proposant des éco-recharges pour des produits à grande contenance conditionnés en flacon-pompe (400 à 500ml) ou en bouteilles à bouchons (1L).

Cette tendance explose désormais dans le secteur cosmétique et les marques se l’approprient.

Exemples :

  1. La marque l’Occitane en Provence pionnière dans la mise en place d’éco-recharge, applique ce même principe pour les soins corps de ses gammes, en pot ou flacon.
  2. La marque Cozie s’est littéralement positionnée sur ce créneau avec :
  • la mise en place de points de recharge de ses produits (appelés la Dozeuse) dans certains magasins ;
  • et la consigne de ses packagings. L’ensemble de leurs produits sont conditionnés en flacon verre et ont pour vocation d’être rechargés à vie.

Vous êtes une marque de produits cosmétiques et souhaitez développer une gamme de produits et/ou un packaging respectueux de l’environnement ? Contactez ALPOL Cosmétique pour faire avancer vos mutations de formules responsables.