Crise sanitaire Covid-19 : quelles conséquences pour les soins de la peau ?

Partager : LinkedIn Par email

La crise sanitaire mondiale a impacté le comportement des consommateurs et a bouleversé de nombreux secteurs économiques dont celui de la cosmétique et notamment les soins de la peau. Avec elle sont nés de nouveaux besoins, donnant lieu à des tendances produits cosmétiques adaptés à cette crise sanitaire inédite. Petit tour d’horizon sur ses conséquences sur notre peau et les solutions de soins de la peau suite à cette crise sanitaire Covid-19.

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur les soins de la peau ?

C’est l’un des effets de la crise sanitaire Covid-19 : les Français consomment moins de produits cosmétiques.

Selon une étude du cabinet Asterès, réalisée à la demande de la Fédération des entreprises de beauté Febea, les marques cosmétiques ont vu leur chiffre d’affaires se replier de 10% durant le premier semestre 2020. En termes d’exportations, la tendance des ventes de produits est aussi à la baisse. Elle se chiffre à 14% pour les cosmétiques, contre 18% en moyenne nationale.

Pourtant, cet impact négatif a ouvert de nouvelles opportunités malgré les confinements successifs. De nombreux produits de beauté et soins de la peau se sont développés sur le marché cosmétique pour répondre à des besoins nouveaux dûs aux conséquences sur la peau de la crise sanitaire dont :

  • le port de masque obligatoire de manière quotidienne
  • et l’utilisation excessive du gel hydro alcoolique.

Cette utilisation élevée et récurrente a créé l’apparition de problèmes cutanés : sécheresse de la peau, apparition de boutons, rougeurs, etc.

Quelles solutions existe-t-il pour les corriger ? Et comment les prévenir ?

LIRE AUSSI – Pollution digitale à la lumière bleue : comment s’en protéger ?

Comment contrer l’apparition de boutons suite au port de masque ?

Le port du masque fait désormais partie de notre quotidien. Il peut créer un phénomène associé inattendu : l’apparition d’imperfections ciblées au bas du visage.

Celui-ci s’explique par le frottement mécanique du masque contre la peau et l’environnement occlusif et humide créé par le masque. Ces deux facteurs sont propices au développement de bactéries et résultent en l’apparition de boutons.

Cette problématique de peau a été observée chez les consommateurs, peu importe l’âge. Pour prévenir l’apparition de ces imperfections, il existe des solutions :

  1. L’utilisation de masques en tissu, dépourvu de matériau agressif pour l’épiderme.
    Exemple de masques sanitaires en tissu (type UNFS 1 et 2, conformément aux recommandations gouvernementales).
  2. Le soin cosmétique permettant de corriger cette problématique de peau.
Crise sanitaire : les impacts sur les soins de la peau
“Crise sanitaire : quels soins de la peau pour lutter contre les imperfections cutanées ?”

Quels soins de la peau pour lutter contre les imperfections cutanées ?

ALPOL Cosmétique propose des soins de la peau permettant d’éliminer les impuretés et réguler les excès de sébum, provoquées par la sueur et l’accumulation de bactéries sous le masque.

Ses gammes de soins de la peau Seboderm ont démontré leur efficacité par des tests cliniques prouvés.

Ils sont formulés à partir d’actifs sébo-régulateurs, prévenant les problèmes des peaux mixtes à grasses.

Pour un résultat efficace, une routine beauté avec des soins adaptés permet de nettoyer la peau en profondeur :

  • SEBOCLEAN (réf. 18380) : gel nettoyant moussant qui nettoie la peau en douceur et élimine les excès de sébum.
  • SEBOPURE (ref. 16656) :  gel exfoliant qui nettoie la peau en douceur grâce à ses particules de silice.
  • SEBOAQUA (ref.16654) : eau micellaire qui élimine les impuretés sans dessécher la peau ni laisser de film gras.

Pour réduire les rougeurs et les effets du frottement du masque sur la peau, il est recommandé d’appliquer une crème formant un film protecteur entre la peau et le masque.

Exemple:

  • SEBOCARE (ref. 16655) : fluide matifiant à la texture non-grasse, légère et fluide. Ce soin est utilisé pour la présence d’imperfections  peu prononcées. Il matifie la peau et régule la sécrétion de sébum, resserrant ses pores.
  • SEBOACTIV (réf. 15966) : émulsion à la texture non grasse, limitant l’apparition des points noirs et boutons. Ce soin traitant va être utilisé pour les formes d’imperfections plus prononcées.

L’application de cette routine beauté cible, à court terme, les changements sur la peau, provoqués par la crise sanitaire Covid-19.

Crise sanitaire : les impacts sur les soins de la peau
“Crise sanitaire : comment prévenir la sécheresse de la peau des mains ?”

Comment prévenir la sécheresse de la peau des mains ?

Pour ralentir la propagation du coronavirus, l’OMS et le ministère de la santé français préconisent un lavage de mains très régulier et leur désinfection avec du gel hydro alcoolique. Ce type de nettoyage répété peut entraîner une sécheresse élevée de la peau voire des affections cutanées localisées.

Le soin des mains s’est donc démarqué comme soin de la peau essentiel et réparateur durant cette crise sanitaire.
Pour apaiser la peau durement sollicitée, la soulager et la réparer en cas de sécheresse importante, ALPOL Cosmétique propose des soins des mains adaptés selon le besoin :

  • Crème mains (réf.14028) offre une texture crémeuse dont les ingrédients possèdent des propriétés protectrices et hydratantes pour apaiser la peau.
  • Masque crème mains (réf.14027) est un soin de la peau plus riche avec une formule contenant du beurre de karité. Il est formulé pour réparer et hydrater la peau des mains en profondeur.
  • Crème mains de la gamme certifiable COSMOS ORGANIC (réf.18319) est une crème qui possède un fini mat et non résiduel. Ses ingrédients, à plus de 98% d’origine naturelle,  visent à protéger et hydrater la peau permettant de retrouver une sensation de souplesse et de confort immédiat.

Avec ces soins cosmétiques, vous pourrez ajouter du réconfort dans votre nouveau rituel beauté pour les mains, tout en les protégeant des sécheresses cutanées durant cette crise sanitaire.

La.Les gamme.s citée.s a.ont été développée.s sur la base des données disponibles sur les ingrédients qui ne peuvent être revendiquées pour la commercialisation d’un produit fini sans tests spécifiques préalables. Il appartient au metteur sur le marché de garantir la conformité de ses allégations en accord avec le produit et les fonctions qu'il possède.